Moteur de recherche d'offres d'emploi Fonction Publique Apprentis - Stagiaires

CREATION D'UN PROTOCOLE DE SUIVI PARTICIPATIF DES COPROPHAGES AVEC L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE – STAGE (F/H)


Détail de l'offre

Informations générales

Référence

2020-504507  

Date de fin de publication

17/12/2020

Description du poste

Nature de l'emploi

Stage

Domaine fonctionnel

Apprentissage et stage - Chimie, biologie, laboratoire, recherche

Intitulé du poste

CREATION D'UN PROTOCOLE DE SUIVI PARTICIPATIF DES COPROPHAGES AVEC L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE – STAGE (F/H)

Descriptif de l'employeur

Le Muséum national d’Histoire naturelle est un établissement public, régi depuis le 1er octobre 2014 par les dispositions du décret n°2001-916 du 3 octobre 2001 modifié. Dans le domaine des sciences naturelles et humaines, le Muséum contribue à la production, au développement et au partage des connaissances sur la diversité géologique et biologique de la Terre, sur la diversité des cultures et des sociétés et sur l’histoire de la planète.

Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche et est membre fondateur de la communauté d’universités et d’établissements (ComUE) Sorbonne Universités. Il compte plus de 2000 personnes (environ 280 EC / 1440 BIATSS / 300 Personnels hébergés). Il comprend 13 sites répartis en France et accueille au total plus de 3 millions de visiteurs.

Description du poste

Ce stage de 6 mois se déroule au sein du CESCO, et sera co encadré avec l’enseignement agricole.

Les sciences participatives sont définies comme les formes de production de connaissances scientifiques auxquelles des acteurs non-scientifiques-professionnels participent de façon active et délibérée (Houllier 2016). L'enseignement agricole s'est emparé de ces outils qui croisent des enjeux pédagogiques, scientifiques et sociétaux. Ils permettent aux apprenants d'avoir une approche active et raisonnée vers la transition agro-écologique.

La profession agricole s'interroge sur ses pratiques antiparasitaires : ces pratiques vétérinaires sont utilisées de manière préventive et curative sur les animaux d'élevage. Les antiparasitaires sont principalement éliminés par voies fécales. Ces traitements ont souvent un effet négatif sur les invertébrés coprophages ce qui perturbe les processus de dégradation des déjections dans les pâtures.

Il existe de nombreux protocoles d’observation des coprophages qui requièrent des connaissances entomologistes pointues et qui nécessitent une identification en salle qui ne sont pas abordables par les non-spécialistes. Le développement d’un outil de suivi des communautés de coprophages (coléoptère, diptères) réalisable par la communauté agricole semble nécessaire pour évaluer et suivre l’impact des pratiques : c’est l’objectif de ce stage. En particulier, ce protocole devra être non létal et réalisable de manière standardisée par des non-spécialistes pour que l'enseignement agricole et plus largement la communauté agricole puissent s'en emparer.

Dans la première étape (4 semaines environ), le.la stagiaire réalisera une synthèse bibliographique des différentes études scientifiques qui ont montré l'impact des antiparasitaires sur la communauté coprophile ainsi que des réflexions de la profession agricole sur le sujet. Il.elle inventoriera les différents protocoles d'observations des coprophages. Durant cette étape, des rencontres seront organisées avec les directeurs.trices d’exploitation agricole des établissements identifiés afin de préparer l’étape suivante.

La deuxième étape (mars-juin) concerne la partie expérimentale où le.la stagiaire établira un plan d'échantillonnage et testera un ou plusieurs protocoles de suivi des coprophages qu’il aura retenus. Afin de mesurer la  puissance du dispositif proposé, il s’agira de croiser autant que possible les modalités : bouses traitées et non traitées ; parcelles avec et sans pâturages l’année précédente ; proximité d’espaces naturels (en particulier de la forêt). Cette partie expérimentale sera réalisée sur le site de la Bergerie Nationale de Rambouillet (établissement public de l’Enseignement Agricole), partenaire de ce stage.

Une fois ses résultats analysés et discutés, le stagiaire proposera dans son mémoire des perspectives pour le déploiement de ce protocole dans les établissements d'enseignement agricole (pour l’année 2022), afin de mesurer le potentiel.

Conditions particulières d'exercice

Lieux de travail : MNHN (Paris) et Bergerie Nationale (Rambouillet)

Prise de fonction souhaitée : février

Contrat ou niveau d’emploi: stage de 6 mois Master 2 (recherche ou pro)

Date limite de candidature : 17 décembre 2020

Gratification stage

Descriptif du profil recherché

- capacité de travailler de manière autonome et en partie en équipe

- capacité à établir un plan d’échantillonnage

- rigueur scientifique

- bonnes connaissances en écologie

- des compétences en médiation scientifique seraient un plus

Profil candidat

Niveau d'études

Niveau I : Bac + 5 Master, diplôme d'ingénieur ou diplôme équivalent

Informations complémentaires

Informations complémentaires

Attention, seules les candidatures déposées sur la plateforme seront étudiées.

Localisation du poste

Localisation du poste

Europe, France, Ile-de-France, Paris (75)

Lieu d'affectation (sans géolocalisation)

Jardin des Plantes, Paris 5ème

Demandeur

Personne à contacter (mail)

https://apps.mnhn.fr/Candidature/?tk=23611527